Quand mettre un tour de lit bébé ?

Quand mettre un tour de lit bébé ?

Tous les parents veulent toujours ce qu’il y a de mieux pour leurs bébés et ils travaillent dur pour les protéger. Cela est évident surtout dès la naissance du bébé et lors de ses journées dans son berceau. Le tour de lit de bébé est l’un des produits qui remettent en question sa sécurité sur le marché. L’installation d’un protection tour de lit bébé dans un berceau fait partie des sujets qui divisent. Indispensables pour certaines personnes, dangereux pour d’autres, les tours de lit font l’objet de nombreuses polémiques. Pour les jeunes parents, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Cependant, le tour de lit assure la sécurité du bébé et c’est la raison pour laquelle il est encore sur le marché. Si votre bébé tombe sur le côté du berceau, le tour de lit du berceau peut éviter les commotions cérébrales. Il peut non seulement protéger la tête du bébé, mais également d’autres parties du corps. Cela prévient les blessures, tel que les fractures et vous apporte la paix intérieure. Voulez-vous acheter un tour de lit pour bébé ? Or, vous ne savez pas si c’est le bon moment d’en mettre un dans le berceau. Vous trouverez ci-dessous quelques réponses pour vous aider à prendre une décision.

Mettre un tour de lit bébé dès la naissance

Le tour de lit ou berceau est très français et est toujours populaire parmi les jeunes mamans. Celui-ci est parfois un tissu de rembourrage rectangulaire, qui est relié à la colonne du berceau par des liens. Cela peut empêcher les courants d’air et empêcher la tête du bébé d’entrer en contact direct avec la barre, ce qui n’est pas très confortable. De plus, il peut également décorer les lits et les crèches.

Tour de lit bébé fille

Plutôt le bébé adopte un tour de lit, plutôt il s’habitue

Si vous voulez réduire les risques au fur et à mesure que votre bébé grandit, mettre un tour de lit dès la naissance est la meilleure solution. Après le débat sur les tours de lit, les parents se demandent s’il est raisonnable d’utiliser des tours de lit immédiatement après la naissance du bébé ou non. Cependant, il est évident de faire la frontière entre le matelas et le lit pour éviter que la tête du bébé ne se coince entre le pare-chocs et le lit. De plus, tous les liens du tour de lit doivent être fermement attachés aux colonnes en haut et en bas du lit d’enfant.

Les bébés doivent attendre l’âge de 3 à 4 mois avant de se retourner. Il est peu probable que les bébés aient assez de force pour se blesser. Avant l’âge de 4 à 9 mois, les bébés peuvent rouler la tête dans le tour de lit (l’équivalent d’un oreiller). En théorie, il existe un risque d’étouffement. Après 9 à 10 mois, la plupart des bébés peuvent se lever et utiliser le tour de lit pour tomber du berceau. Cela dit, les risques varient en fonction de l’âge, mais la différence c’est que les bébés ayant adopté un tour de lui dès leurs naissances sont moins vulnérables aux risques tout comme les parents qui sont habitués à les surveiller. Étant habitué à vivre avec un tour de lit dans son berceau dès sa première nuit à la maison, il n’aura aucun mal à s’adapter à son environnement à partir de ses 2 ou 3 premiers mois. Ce qui lui permet d’éviter d’être coincé entre le tour de lit et le lit.

Un choix de tour de lit plus facile à la naissance

La loi fixe la taille maximale de la tige de tour de lit à un maximum de 19 cm pour éviter le risque d’étranglement lorsque le tour de lit est desserré. Par conséquent, méfiez-vous des belles images de longs et beaux nœuds avec des cravates. Ils peuvent ne pas tenir compte des normes de sécurité. Si vous souhaitez utiliser le tour de lit bébé pendant une longue période, veuillez choisir un tour de lit d’une hauteur de 40 cm.

Il est également recommandé de privilégier un coussin de protection de lit respirant, utilisant uniquement un tissu en coton et du coton synthétique hypoallergénique très respirant. Ils sont aussi épais qu’ils devraient l’être.

Par contre, il est fortement déconseillé d’utiliser un tour de lit épais et étanche. La fibre synthétique est une préférence. C’est un type utilisé dans les hôpitaux, car il ne retient pas l’humidité et est plus sain, car il est différent du coton biologique. Il ne retient pas les micro-organismes et les acariens. Avec un tel tour de lit, vous pouvez nettoyer le tour du lit bébé plusieurs fois sans le détériorer (à condition de suivre les instructions d’entretien).

Installer un tour de lit bébé à partir de son 5e mois

Le bébé devient parfois un dormeur très actif

À cinq mois, le bébé passe de plus en plus de temps à dormir. À ce moment, il parvient souvent à se tourner d’au moins 90 degrés dans son sommeil ou à se déplacer vers le haut du berceau. S’il se réveille et bouge, il suffit généralement de faire en sorte que le tour de lit lui permet d’être dans une position confortable pour rétablir le sommeil. Le tout petit est récemment devenu un ninja qui roule dos au ventre. Pour cette raison, si elle ne peut pas nous réveiller la nuit, car elle se sent mal à l’aise à cause de son ventre coincé, elle va nous réveiller avec des sanglots fous, tout en essayant de faire demi-tour dans le processus. Sa tête peut aussi se cogner sur le côté du berceau. Il pourrait également avoir un ou deux membres coincés entre les lattes du berceau, d’où la nécessité d’un tour de lit bébé dans un berceau. Le tour de lit est le kit idéal pour résoudre ce genre de problème et vous permettre à tous de dormir davantage la nuit.

C’est l’âge où le bébé commence à s’agiter en permanence

Avec un tour de lit, vous n’avez pas à craindre que votre bébé se blesse gravement. De plus, cela vous évitera les gémissements la nuit, car cela peut se répéter presque tous les soirs en plus des tétées nocturnes et de l’irritabilité occasionnelle des poussées dentaires… Lors de l’agitation, le bébé se fait du mal en frappant les barreaux du berceau, ce qui peut entrainer de graves blessures. Il peut être coincé et à force de bouger, il risque de se fracturer les bras ou les pieds.

Cependant, en utilisant un tour de lit, le bébé peut continuer à rouler sur son ventre, mais il finit toujours par revenir à sa position initiale. D’ailleurs, à cet âge, le bébé ne pourra pas encore utiliser ses bras s’il est coincé. Il faut juste bien choisir son tour de lit bébé de manière à trouver une solution adaptée au climat.

Quand vous vous tenez souvent à son écart 

Le tour de lit est le produit spécial le plus important pour les bébés. Quelqu’un pourrait dire que les parents peuvent choisir de ne pas les utiliser, mais les tours de lit d’enfant sont bons pour les bébés. Lorsque la mère effectue une tâche ménagère aux environs de son bébé qui est à l’intérieur du berceau, ce dernier cherchera toujours un moyen de rejoindre sa maman. Son but est de voir ce que fait sa maman alors il n’arrêtera pas de tourner sa tête et de rouler sur son dos. Dans ce cas, il est dangereux de ne pas mettre un tour de lit.

Ainsi, le tour de lit peut vous aider à empêcher votre enfant de subir une commotion cérébrale, surtout lorsqu’il tombe directement sur le côté du berceau. Lors de l’utilisation d’un tour de lit, il peut non seulement protéger la tête de l’enfant, mais également protéger d’autres parties du corps de l’enfant, afin de mieux protéger l’enfant.

De même, vous pouvez vous sentir à l’aise à tout moment, surtout lorsque vous ne pouvez pas vous reposer 24 h/24 et 7 j/7. Cela vous permettra de préparer le repas du bébé en toute tranquillité. Cela peut également aider votre enfant à empêcher ses membres supérieurs et inférieurs de se coincer dans le berceau, surtout si les barreaux du berceau de votre enfant sont plus larges. Cela évitera à votre enfant d’avoir des blessures telles que des fractures osseuses.

Quand mettre un tour de lit bébé ?

Au moment où le bébé commence à se retourner

La première étape de l’indépendance physique se produit généralement pendant 4 à 8 mois. L’étape des retournements est cruciale, car elle constitue le pilier de tous les progrès moteurs à venir, des quatre pattes à la marche. Cette période est également marquée par la découverte du plat-ventre. Depuis la naissance, selon les recommandations du pédiatre, le bébé doit être allongé sur le dos pour éviter les risques d’étouffement. Pourtant, cela ne veut pas dire qu’il reste tout le temps dans la même position, bien au contraire !

Il faut d’abord s’assurer qu’il tourne la tête à gauche et à droite pour respecter la symétrie du crâne. En fait, à cet âge, le crâne est encore malléable. Puis, dès son plus jeune âge, le nouveau-né se réveille, et il est recommandé de le placer de temps en temps sur le ventre pour le familiariser avec cette position. Peu de temps au début, puis il s’allonge de plus en plus, toujours sous votre supervision. Environ 3 à 4 mois, le tout petit devra passer de 60 à 90 minutes sur le ventre chaque jour. Cela l’encouragera à redresser la tête avec ses bras, renforçant ainsi l’entraînement en force de son cou, ses épaules, ses bras et son dos.

Ceci est également important pour son éveil sensoriel, car il se couche sur le ventre de tout son long et retrouve une texture plus raffinée que le dos : la surface lisse du parquet, la surface enveloppante de la couette de ses parents…

Vous pouvez également utiliser le tour de lit pour aider votre bébé à se retourner. Lorsque le bébé est complètement réveillé, placez-le sur le dos (sur votre lit ou sur le tour de lit), puis roulez-le doucement du dos vers le ventre, en tournant les mains. Cela l’aidera à s’adapter à l’exercice et sa mémoire physique l’enregistrera à bon escient. Veillez à ne pas garder votre enfant sous le cadre du jeu à tout moment. Tout d’abord, il finira par s’en lasser, puis entraver ses mouvements pour comprendre tout son espace et son corps.

À partir de 3 mois, 3 mois et demi, mettez votre bébé sur le dos. Mettez un de ses jouets préférés sur le côté, et ne vous approchez pas trop de lui pour qu’il ne puisse pas le voir. Cela l’encouragera à basculer sur le côté pour l’attraper. Étant donné que ses bras le bloqueraient, il pourrait ne pas être capable de finir sa roulade jusque sur le ventre à cause de son bras qui le coincera. Mais cette demi-bascule est déjà une grande amélioration pour lui et lui fera avoir une vision différente du monde qui l’entoure.

Quand le bébé tient assis

Bien souvent, entre 6 et 8 mois, le bébé peut s’asseoir seul sans soutien extérieur. Au début, il aura besoin de ses mains comme piliers, car sa tête sera lourde. Il aura tendance à se pencher en avant et à s’appuyer sur ses mains pour ne pas se renverser complètement. Puis progressivement, en renforçant sa nuque et son dos, il redressera sa poitrine et pourra se tenir sans soutien. Son champ d’investigation s’est considérablement élargi : il suffit de tourner la tête et il peut tout découvrir autour de lui ! Quel grand pas vers le désir d’autonomie et d’exploration !

Plus important encore, si son corps ne le permet pas, ne le forcez pas à s’asseoir. En effet, la position assise implique des muscles du cou et du dos développés. Si un bébé ne peut pas s’asseoir, il n’y a pas d’incitation. L’exercice le plus approprié pour « entraîner » sa motricité est de le faire souvent s’allonger sur le ventre pour l’inciter à lever la tête et à se tenir sur son avant-bras, ce qui favorise le développement des muscles. Par contre, il faut toujours mettre un tour de lit aux alentours du bébé pour le mettre en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *